« On ne peut pas empêcher un virus de circuler… mais on peut éviter que trop de malades ne se contaminent d’un seul coup », expliquait le 9 mars 2020 le ministre de la santé, Olivier Véran. L’objectif des mesures annoncées jeudi par le chef de l’Etat est de limiter le plus possible les contaminations afin de réduire l’amplitude du pic épidémique. Ce dernier s’observe sur la courbe ci-dessous, au moment où un nombre maximal de personnes auront été infectées.

Tout l’enjeu des mesures draconiennes prises en France comme ailleurs est de ralentir le rythme des contaminations. A un instant « T », « on veut avoir le moins possible de personnes les plus malades [et de personnes vulnérables] de manière à éviter la surcharge du système de santé », précise le professeur suisse Didier Pittet.

Cette stratégie est représentée graphiquement par le Centre américain de prévention et de contrôle des maladies : la courbe orange – celle de la situation où l’on ne cherche pas à réduire la transmission du virus – est opposée la bleue, situation dans laquelle on a limité le plus possible les activités humaines qui pourraient diffuser le virus.

 https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/03/13/aplatir-la-courbe-des-contaminations-du-covid-19-sera-l-enjeu-des-semaines-a-venir_6032925_4355770.html

9 rue Sombardier, 39100 Dole - 03 84 82 00 35

Mentions légales - Création GreenBox